Exploitation conchylicole La Noisette d'Oc

English English French French Spanish Spanish

ATELIER CULINAIRE

Dimanche 18 octobre - Cliquer pour plus d'informations & RÉSERVER

Conchyliculteur d’un jour…

TENTÉ DE VOUS METTRE DANS LA PEAU D’UN CONCHYLICULTEUR pour une ou deux journées?

Allez, c’est parti pour 1 journée, et vous avez droit à l’appareil photos.

A 9h, vous êtes convié, bon, nous y allons progressivement, on vous met dans l’ambiance.

Petit exposé oblige :
– Sur la conchyliculture ou l’ostréiculture ou la mityliculture ???
– Notre situation géographique et hydrographique,
– Notre milieu aquatique avec sa diversité faune et flore protégées, notre grand témoin de salubrité……surprise.
Puis, on investit les ateliers de la production pour voir toutes les étapes de l’élevage,  de la petite huître à l’huître consommable, une découverte sur le terrain suscite encore plus de questions sur les pratiques culturales…
 
On clôture cette matinée par les règles d’hygiènes et de sécurité y compris pour la navigation en bateau.
 
Midi va bientôt sonner, nous partons cuisiner ensemble.
Un bon apéritif est de mise, un vin cuit du cru, tout en préparant notre repas local avec nos produits crus et cuisinés, accompagné d’un vin choisi pour l’occasion.
 
Aussitôt le repas englouti, Yvan notre capitaine nous convie à poursuivre.
 
On part naviguer…..
Salopettes, gants, lunettes, on s’éloigne du quai et du site conchylicole du Mourre Blanc, pour voguer sur Thau, cap sur Séte, la petite Venise, à travers ses canaux, c’est reposant.
En rentrant nous découvrons les villages qui bordent la lagune pour arriver sur les tables d’élevage d’Yvan. Et oui, le capitaine ne perd pas le fil, au boulot !
On s’accoste à la table, Yvan nous montre toutes les façons de suspendre les huîtres selon leur grosseur, et on finit par collecter du naissain pour une étape : le collage, traduction : mettre les huîtres en croissance.
A quai, on décharge, on croirait facile mais tout mouvement se calcule.
Oh que de recommandations…..l’oeuvre n’est pas si simple.
Les huîtres sont taillantes, faut reconnaître les 2 coquilles mais aussi la bouche de la charnière…..l’usage des cordes, on malaxe du ciment…tout est millimétré.
Et l’après-midi est passée.
 
L’air marin et la réverbération du soleil sur l’eau a coloré vos joues, mais vous êtes souriant, vous venez de vivre une expérience hors du commun.
Vous avez encore l’énergie, pour finir la soirée chez un de nos collègues vignerons déguster le bon vin de la région, Karine vous recommandera.
Bonne soirée, bonne nuit les amis.
 

Intéressé? Prêt pour l’aventure?
Contactez Karine CAUSSEL pour connaître le tarif…

A demain?
C’est reparti pour une 2ème journée!

Cette fois-ci, rdv à 7 h, tenue de marin sur le dos.

 
On doit expédier les huîtres, faut emballer rapidement, car le transporteur est là à 8 h 30.
Puis, on embarque les plaques de collage exécutées la veille, tout est chargé, on part ensemble sur l’eau suspendre les cordes d’huîtres à la table, il y a un peu de vent, l’air est frais, mais faut y aller. Sur place, l’affaire n’est pas aisée, faut contourner les filets de prédation des daurades, faut tenir le bateau face au vent, les perches des tables sont froides…puis on est chargé, vigilance oblige pour nous et le matériel, Yvan a l’oeil partout, stupéfiant !
 
Suspension des cordes terminées, Yvan ne rentre pas à vide, on part sur une autre table, là, les huîtres sont à taille marchande, ça donne envie d’en manger….chouette, Yvan, couteau en main nous écaille une huître, on déguste…hummm, merci Yvan, fraîcheur, authenticité, nature, l’oiseau qui crie au passage, un poisson qui saute…le rêve devient réalité
Trêve répit !
Avec la machine, Yvan remonte des cordes avec attention, on ne doit pas perdre d’huîtres dans l’eau, le pallox plein d’huîtres à ras bord, on quitte la table pour rentrer à quai.
Quel boulot !
 
On décharge nos huîtres retirées de l’eau pour le détroquage, 
traduction : nettoyage des huîtres.
D’abord, brossage en machine (à laver), pour enlever les algues.
Puis, Yvan nous donne un couteau spécial pour nettoyer ses protégées, ah c’est bien plus difficile qu’hier !
Faut pas casser les huîtres mais faut passer le couteau rapidement sur la coquille, ôter le ciment du collage et les algues parfois bien accrochées, oh là, Yvan va très vite, mais nous…..l’apprentissage ne se fera pas dans la journée, la dextérité du couteau et de l’huître est de longue haleine.
 
Ouff, c’est presque l’heure du déjeuner, on pose nos cirés, le repas est mérité.
Apéritif oblige, nous écaillons notre plateau sous l’oeil avisé de Karine, et nous préparons des huîtres et des moules gratinées, encore une sauce secrète….
On profite de ce repas, on dira, c’est le même mais en différent, quel régal mes amis !
Oh, le café est de rigueur, faut se remettre en jambes.
 
Bref, on descend à la production terminer le nettoyage des huîtres, enfin surtout Yvan, toutes les huîtres sont dans les pochons. Yvan nous explique combien nous les avons stressées, et l’importance de les remettre dans l’eau pour qu’elles se remettent de cette étape éprouvante.
Nous nettoyons l’atelier, les machines…..
Chouette, on retourne sur l’eau les pendre.
 
On finira notre découverte du métier par ce dernier tour de bateau, cheveux aux vents, satisfaits de notre épopée, nous en parlerons….souvent.
 
Les moules, nous verrons ça une autre fois, il y a trop de choses à voir, à faire, à comprendre…..
Puis, ce soir, on restera tranquille, nous sommes aussi fatigués que les huîtres !
 

BON À SAVOIR ...

Vous voulez recevoir ou offrir des huîtres? RDV sur notre BOUTIQUE EN LIGNE.

Vous souhaitez visiter notre exploitation? Inscrivez-vous à un accueil de groupes sur notre calendrier ! 

Vous faites partie d’une association ou un Comité d’Entreprise ?
Découvrez NOS OFFRES GROUPES…

Vous souhaitez organiser un séminaire d’entreprise? En savoir plus…

Vous êtes dans l’Education Nationale ?
Découvrez NOS OFFRES PÉDAGOGIQUES…

Vous prévoyez un événement, pensez à nos BUFFETS D’HUÎTRES EMBARQUÉS ! En savoir plus…